L'ortograf altèrnativ, critiquée

Publié le par alter-ortograf


Critique (forum sur l'éducation de france2) :

"Quand on utilisera l'ortograf altèrnativ, il faudra quand même savoir qu'il faut mettre l puis apostrophe et un accent grave sur le e.
 
Ce seront d'autres codes, pas plus évidents que la grammaire actuelle."


Réponse :
 
Vous avez parfaitement raison,
l'ortograf altèrnativ est un "autre code".
Bien sur qu'il faudra l'apprendre, p.e. qu'il y a l'apostrofe, un "é", un "è" et un seul signe pour chaque son.
 
Là où vous vous trompez radicalement c'est quand vous dites que ce nouveau code n'est pas "plus évident" que "la grammaire actuelle".
 
Exemples :
a) Si l'on écrit "Je pran, tu pran, il/èl pran" au lieu de "je prends, tu prends, il/elle prend", on ne peut plus oublier de "-s" final, on ne peut pas non plus se tromper par rapport au "d" et écrire "il prent" ou au "e"/"a". Tout cela devient impossible, car on n'écrit plus de lettres muettes, et dès le début les élèves apprennent que le son [a] est toujours transcrit par la seule lettre "a".  
 
b) Le mistère des consonnes simples ou doubles est éclairci et ne peut plus engendrer des erreurs : p.e. faut-il deux "pp" ou un seul? Faut-il écrire "appaiser" comme "apparaitre"  ou "aparaitre" comme "apaiser" ou "apparaitre" et "apaiser" ???  On écrit "aparètr" et "apézé".  
 
c) "Manger", "mangé", "mangés", "mangée", "mangées" ou "mangez" ? Il n'y aura plus de pièges de cette sorte. L'écriture unique est : "manjé".  
 
d) L'écriture du pluriel : "des cloux" comme "des poux" ? Ou des "pous" comme "des clous" ? "Le coups" comme "les coups" ou "les coup" comme "le coup" ?  
 
e) Le problème du son [s] : "rasse" comme "chasse" ? Ou "chace" comme "race" ? "Maçage" comme "façade" ? Ou "fassade" comme "massage" ?
 
f) etc. etc. etc.
 
Tous ces pièges sont supprimés: avec
l'ortograf altèrnativ on n'écrit que ce qui se prononce et on attribue un seul signe à chaque son, [s] = "s" : "dé klou", "dé pou", "dé kou"; "ras", "chas", "masaj" et "fasad".
 
Il y aura toujours des erreurs, c'est inévitable, mais dix fois moins, comme démontrent ces exemples.  
 
Le nouveau code est mille fois plus "évident" que l'ortografe actuelle ! Et puisqu'il s'apprend en quelques semaines seulement (au lieu d'une dixaine d'années aujourd'hui) on gagne énormément de temps dont on peut utiliser une petite partie pour intensifier l'enseignement de l'apostrofe ou des accents sur "é" et "è".


www.ortograf.net


Commenter cet article

ORTO 15/03/2013 23:01

Je me passionne pour la réforme de l' "ortograf" et suis intéressé par ce que vous écrivez. Comment se contacter ? Que faire pour se faire entendre des pouvoirs publics, etc. ?